Un fanfaron président !


Olivier Mettais Cartier, l’artiste fanfaron, président des Agitateurs de rêves

Depuis un mois, Olivier Mettais Cartier est président de l’Association Agitateurs de rêves. Vous l’avez sans doute déjà vu bondir, enroulé dans son soubassophone, avec la « Fanfare Trop Tard ». Ou bien vous a-t-il bercé lors de la  « Sieste incongrue » en 2017, avec sa guitare et son accordéon ? Peut-être même qu’il vous a fait chanter pendant le confinement avec son hymne Agité ?

Tu fais quoi dans la vraie vie ?

Dans la vrai vie non confinée je suis comédien et musicien. Je joue du soubassophone, chante de l’accordéon, fais des pièces jeune public, des spectacles de rue et du théâtre de salle.

Comment tu as-connu l’association ?

C’est en discutant avec une maman de l’école de mes enfants. Caro (que vous croisez souvent derrière la camioguinguette) nous a invité au PICNIC en blanc.

Petite anecdote rigolote, j’ai découvert plus tard que je partageais mon parking à vélo avec un voisin, célèbre Agitateurs de rêves, un certain Arnaud Delaunay…

Comment t’es-tu impliqué au sein de l’association ?

J’ai d’abord été bénévole pendant le festival, puis fanfaron dans la « fanfare trop tard » des Agitateurs de rêves. Et en novembre 2019, on m’a proposé d’intégrer le conseil d’administration en tant que responsable artistique. 

 

Comment tu envisages la présidence ?
 
Je vois une présidence joyeuse et déconfinée, artistique et solidaire. Par les temps qui courent on est content d’avoir une asso comme les Agitateurs de Rêves qui nous attend à la sortie pour accompagner nos retrouvailles.
 
 
Agités, on a besoin de vous pour rêver debout !