Associations et entreprises : duo gagnant !


adr_cdt_2015_reunion_bénévoles-11

Bâtir du commun et redonner sens à notre société, tels sont les objectifs des associations dites culturelles. Mais l’Etat donne moins aux collectivités qui donnent Lmoins aux associations. Que faire quand tout devient peau de chagrin ? L’association Les Agitateurs de Rêves a misé sur le mécénat d’entreprises, et ça marche ! Explications.

 

 
La crise des associations 
La moitié des revenus des associations est constituée de subventions qu’elles perçoivent des collectivités. Or depuis plusieurs années, comme nous l’explique Didier Minot, porte-parole du Collectif des associations citoyennes, « l’Etat se désengage et concentre ses aides sur les plus grosses structures ». Au premier trimestre, 240 associations ont connu un redressement ou une liquidation judiciaire.

Le Mécénat, une bouffée d’oxygène salutaire
Pour subsister, poursuivre ses activités et les développer, le mécénat devient la voie de secours. Les Agitateurs de Rêves ont fait ce pari, et ça marche ! « Le mécénat permet à la fois de diversifier nos ressources, de constituer de nouveaux partenariats et de tisser de nouvelles relations au territoire », explique Maude de Cointet, présidente de l’association. En proposant un théâtre classique à ciel ouvert où le patrimoine sert de décor, le festival citoyen, projet phare de l’association, a su mobiliser les entreprises qui contribuent à hauteur de 85 % de son financement !

Comment expliquer ce succès ?
« En donnant un rôle à jouer aux entreprises locales », nous explique Emmanuelle Turbé, bénévole en charge du mécénat. « Si nous sommes en pleine ascension depuis 4 ans, c’est parce que nous proposons aux entreprises un projet à la fois culturel et sociétal qui a du sens pour eux. On leur propose d’être acteur sur leur territoire, de le valoriser et d’agir pour améliorer le bien être collectif et la cohésion », poursuit-elle, avant de terminer : « Bien sûr, ce n’est pas suffisant ; les entreprises sont prêtes à investir et à donner de leur temps et de leurs moyens si elles se sentent en confiance et si elle savent où elles mettent leurs pieds. Pour ce qui nous concerne, cela passe par une démarche structurée et un projet bien ficelé mais aussi une véritable … »

 

Témoignages

Pourquoi avez-vous choisi de parrainer Les agitateurs de rêves ?
Olivier SESMAT, dirigeant de l’agence Franco-Suisse : « D’abord, parce le festival se déroule à Annecy et le nom de notre groupe dit bien notre attachement à la région. Quand le projet nous a été présenté, nous l’avons trouvé significatif : le théâtre, la création, le côté unique des représentation à ciel ouvert, cela nous parle et correspond à nos valeurs »

 

Amélie Degeorges, dirigeante de COMenCOM : « J’ai choisi d’aider cette association par le mécénat de compétences car il est en accord avec ma philosophie de vie. Créer du lien social, valoriser le vivre ensemble en parvenant à réunir différents acteurs locaux, qu’ils soient privés et publics, pour un seul et même projet, cela me donne envie de m’investir et d’apporter ma pierre à l’édifice. »

 

Pour aller plus loin