Rencontre avec Sébastien Babel, directeur technique du « Coup de théâtre »


Quand et comment avez-vous rejoint l’aventure ?

Maud m’a contacté fin 2011, au tout début de l’aventure. Elle cherchait à s’entourer de professionnels pour la direction technique et la direction artistique du Coup de théâtre en gestation. Son enthousiasme et sa volonté de faire ce festival, qui était une création complète, m’ont motivé à embarquer !

Pouvez-vous nous décrire votre mission de directeur technique ?
Le Coup de théâtre est l’aboutissement d’une année de repérage et de préparation technique. Anne Habermeyer, la directrice artistique, définit un programme dans des lieux atypiques de l’agglomération. En fonction des besoins des compagnies professionnelles invitées, je réunis des équipes de techniciens et définis les moyens matériels. Cette année, je vais être entouré de deux bénévoles, Pascale et Philippe (NDLR : qui travaillent chez Salomon dans la vraie vie). Ils vont m’aider pour la régie générale. Le Coup de théâtre est l’aboutissement de tout ce travail et un moment très excitant chaque année.

 

Pour un professionnel comme vous, qu’éprouvez-vous à collaborer avec une équipe de production entièrement bénévole ?

Sans vouloir faire de l’angélisme, sortir de structures institutionnelles établies est une expérience tout à fait innovante pour moi. Avec les Agitateurs de rêves, on rencontre des gens qui n’ont rien à voir avec le monde artistique ou technique, on apprend beaucoup d’eux, parce qu’ils viennent d’horizons très différents, qu’ils mettent beaucoup d’enthousiasme pour créer quelque chose ensemble. Pour la préparation de ce 4ème Coup de Théâtre, il est très impressionnant de voir à quel point cette équipe de bénévoles est devenue professionnelle…